2015/05/16

Performances solo avec ​Céline Angèle et Jean Daniel Fricker dans la Forêt de Fontainebleau


Les dimanches 24, 31 Mai et 7, 14 Juin 2015:



Performances solo avec Céline Angèle et Jean Daniel Fricker




dans la Forêt de Fontainebleau lors du Butô Festival 16ème Edition































" Tu me remplaces tout, et l’amour et l’étude,

La lutte, le succès et leur enivrement.

Et dans ta magnifique et fière solitude,

Je me sens vivre immensément. "


Nelly Roussel, poète et passionnée de la forêt de Fontainebleau (1878-1922)




Nous dédions ces performances à Aloual.


Le programme de chaque date est unique et se déroule dans des lieux différents de la forêt de Fontainebleau.































Le rendez-vous du dimanche 24 Mai est sur le quai de la gare de Bois le Roi.

Depuis Paris gare de Lyon, prendre le train de 10h42 en direction de Montereau.

Arrivée 11h36. (Gratuit le weekend avec le passe navigo)

Nous marcherons ensemble vers la forêt qui est à 5 minutes de la gare.

Les performances auront lieu plus loin à environ 40 minutes de marche d'approche.

Prévoir l'après-midi, de bonnes chaussures pour la forêt, de l'eau, un pique-nique,

en cas de pluie votre parapluie ou cape.



Le rendez-vous du dimanche 31 Mai est sur le parking du Chalet de la Caverne des Brigands à 14h, accessible uniquement en voiture.

Accès: Traverser Barbizon par la grande rue et suivre l'allée des vaches jusqu'au parking du Chalet.

N'hésitez pas à nous dire si vous avez la possibilité d'un co-voiturage depuis Paris ou la gare de Fontainebleau.

Les performances auront lieu à environ 15 minutes de marche d'approche.

Prévoir l'après-midi, de bonnes chaussures pour la forêt, de l'eau, un goûter,

en cas de pluie votre parapluie ou cape.

 


La participation est libre.



Le choix du lieu et de l'heure des rendez-vous de juin se fera un peu plus tard.
Les performances auront lieu par tous les temps.


Réservations: celineangele(at)gmail.com

 

2015/05/09

C'est peut-être folie, mais je suis persuadé que c'est le corps ici le chorégraphe.

C'est peut-être folie, mais je suis persuadé que c'est le corps ici le chorégraphe.


L'avenir de l'humanité sera poétique ou ne sera pas.

Au début. Je voudrais rester toujours au début, même au moment de mourir, se tenir là, au début de tout. au début, toujours.


Le résultat, ça ne m'intéresse pas.

Le résultat, ça ne nous regarde pas.
D'ailleurs il n'est jamais atteint.

Nous sommes un début, un balbutiement d'humanité.

Il faut parvenir à attendre dans l'urgence.

Quand on essaie d'être dansé, on est face au vide.


Je suis un disponibiliseur.

Nous dirons oui jusque dans le non.

Je travaille à la porosité de l'action.


Pour qui est-ce que tu danses?
Pour l'enfant que je n'aurai pas.

Combien serons-nous disponibles l'un à l'autre?


Nous approcherons-nous de l'essentiel?

Je ne danse pas, j'essaie des impossibles.
Ça me demande toute l'attention, toute la rigueur.
Aussi n'ai-je pas la place pour m'occuper du résultat.

Et les regardeurs? Ils doivent peut-être aller vers des gens qui prennent le risque, celui de l'attente par exemple, ils doivent prendre ce risque eux aussi, et ne pas aller voir seulement ce qui leur semble certain, encore plus aujourd'hui.
Si nous ne soutenons que les boîtes fermées, vissées, alors nous sommes déjà dedans.

Oui, dans l'urgence actuelle il faut trouver la force de l'attente.
Faire face au vide.
Seul, avec.
Combien serons-nous disponibles l'un à l'autre?

Nous approcherons-nous de l'essentiel?


2014/10/06

Laissez-moi devenir



 En 2012, Georges Karam nous a proposé une collaboration pour son projet de photographie dans la nature à travers les saisons intitulé " Laissez-moi devenir ".
Nous l'avons invité en Forêt de Fontainebleau où nous avons commencé
ce projet toujours en cours.
Nous sommes aussi allés sous le Pont Neuf à Paris.

 In 2012, Georges Karam proposed us a collaboration for his photography project 
through the Seasons in the nature called " Laissez-moi devenir ". 
We invited him to Forêt de Fontainebleau where we start this on going collaboration.
We also went under the Pont Neuf in Paris.


Céline Angèle & Jean Daniel Fricker
















































Laissez-moi devenir une feuille d’arbre caressée par la brise, 
La poussière d’une route imprévue et solitaire, 
L’eau qui ruisselle n’importe où après les pluies, 
L’empreinte des roues sur le chemin avant que d’autres roues ne l’effacent, 
La toupie du gamin, qui va s’arrêter, 
Et qui tourne, du même mouvement que la terre, 
Et tremble, du même mouvement que l’âme, 
Et tombe, comme tombent les dieux, sur le sol du Destin.

Alvaro de Campos (Fernando Pessoa)






< Back




2014/10/04

Quelques traces d'un stage en Pyrénées Orientales. - Some traces of a workshop in the Eastern Pyrenees.



Quelques traces d'un stage en Pyrénées Orientales.
La doyenne y a rencontré le doyen. À eux deux ils totalisent 149 ans.
Quand on vous dit que les stages sont ouverts à tous!


Some traces of a workshop in the Eastern Pyrenees.
The female senior met with the male senior. Together they have 149 years.
When we say that workshops are open to all, we mean it !


























































 







































































































































Bois de la comtesse, Ferme du Riuferrer, Photos Jean Daniel Fricker